Le littoral 2

DES PLAGES DE SABLE BLANC ET DES PETITS PORTS DE PÊCHE
Près de Da-Nang, la longue plage de China Beach a été popularisée par le film de Francis Ford Coppola « Apocalypse Now ». C’était le lieu de détente favori des GI américains pendant la guerre. Sur des nattes, des poissons sèchent au soleil. Des femmes et des enfants, accoudés sur des embarcations, jouent aux cartes.
Un peu plus loin, un groupe de jeunes s’amusent à s’enterrer dans le sable. Les palmiers protègent les badauds du soleil.Tout est « luxe, calme et volupté… ».
Mais, les plages les plus prestigieuses sont certainement celles qui jouxtent Nha Trang. Surnommée la « Côte d’Azur de l’Asie du Sud-Est », cette station balnéaire nichée au cœur d’une baie somptueuse est à coup sûr la plus belle de la côte. Elle fait partie des 30 plus belles baies du monde. C’est aussi la plus touristique. Immédiatement attirés par la beauté de ses paysages, des promoteurs immobiliers spécialisés dans l’hôtellerie de luxe rêvent d’en faire le futur Phuket de la mer de Chine.
Certaines plages sont encore vierges de toute habitation. C’est le cas de la jolie plage de Doc Let située à proximité de la ville de Nha Trang. Elle s’étire sur 7 km à l’ombre des filaos et des cocotiers. Il est vrai qu’à Nha Trang, les attractions touristiques sont nombreuses et variées à commencer par sa proximité avec le site Cham de Po Nagar. On peut aussi partir en excursion en faisant un tour en bateau dans les îles. L’île aux Singes abrite comme son nom l’indique une petite colonie de singes sauvages. Les îles aux nids d’hirondelles possèdent de nombreuses criques sauvages. On peut aussi y pratiquer la plongée. La richesse en poissons de la baie de Nha Trang est extraordinaire et les fonds coralliens magnifiques. On peut aussi se baigner dans des criques de sable blanc quasi désertes ou visiter l’Institut océanographique de Cau Da, situé à 3 km au sud de Nha Trang. De splendides poissons exotiques de la mer de Chine sont présentés dans de grands aquariums.
Le soir, la station balnéaire s’anime. Les restaurants du front de mer proposent tous des plats à base de fruits de mer. Thons, calamars, homards, langoustes, crevettes, poulpes, coquilles Saint-Jacques, seiches… il y en a pour tous les goûts. Il faut savourer la soupe aux nids d’hirondelles, spécialité de la ville.

Voir plus: circuit individuel nord vietnam | excursion Ninh Binh | circuit vietnam 15 jours | Circuit 21 jours au Vietnam
Très poissonneuses, les eaux de la mer de Chine sont le paradis des pêcheurs. Ming se lève tous les matins à 5 h pour aller pêcher. Il ramène, chaque jour, avec ses compagnons des tonnes de poissons, principalement des pangas. Ici tout tourne autour de l’activité de la pêche.« Mon village s’est consacré à la pêche. Il est entouré d’eau et situé non loin de la mer. L’air y est lumineux, le vent léger et l’aube rose… » écrivait le poète Te Hanh.
Les pêcheurs soignent leur embarcation qu’ils décorent avec superstition du motif de l’oeil du dragon, un emblème protecteur ou de l’oeil du poisson d’argent, symbole de prospérité et d’intégration du bateau à l’élément liquide. En quelque sorte, l’œil surveille la mer de Chine afin que celle-ci protège l’embarcation. Il est vrai que la mer est parfois forte. Les pêcheurs racontent souvent aux étrangers la légende de la « femme qui contemple l’ho¬rizon ». C’est l’histoire d’une femme qui attend sur une plage le retour de son mari parti pêcher. Elle l’aurait tellement attendu qu’elle se serait transformée en statue de sel. Avant de partir en mer, les pêcheurs s’entourent donc de précaution en demandant la protection des génies, et l’on s’encourage mutuellement en chantant cette chanson populaire « Grand frère, n’aie pas peur des eaux déchaînées. Peu importe si les vagues s’élèvent haut. Rame en cadence et les plus hautes vagues, grand frère, tu les vaincras ! ».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*