L’Histoire

A l’origine de la création du Vietnam, il y a la dynastie des rois Hùng qui fonde selon la légende le royaume de Van Lang en 2879 avant notre ère. La principauté de Van Lang va prédominer sur une quinzaine de tribus dites Lac Viêt. En 257 av. J.-C, le roi An-Duong qui règne sur le royaume deTây-Au, situé en Chine, annexe le Van Lang et le nomme « Au Lac ».

En 111 av. J.-C, l’empereur de Chine Qin Shi Huangdi envahit le royaume d’Au Lac et fonde le Nam Viêt qui englobe la Chine méridionale et le delta du fleuve Rouge. Durant plus d’un millénaire, de 111 av.J.-C à 938 apr.J.-C, le Vietnam va vivre sous l’autorité de la Chine. Les Han dominent le pays même si des tentatives d’insurrection se produisent. Parmi celles-ci, on retiendra la révolte des deux sœurs Trung en 43. Les Chinois tentent d’imposer leur mode de vie, mais ne parviennent pas à étouffer totalement la culture originelle vietnamienne fondée sur l’organisation communautaire, la technique de la rizière irriguée et le culte des ancêtres. La région du Champa (le Centre du pays) et le Founan (l’actuelle Hô Chi Minh-Ville) sont indianisés.

Champa Vietnam

En 968, Dinh Bo Linh unifie le pays et se proclame empereur. Il crée un Etat souverain : le Daî Co Viet qui est reconnu comme un Etat indépendant par la Chine. Il choisit comme capitale Hoa Lu qui sera remplacée en 1010 par Thang Long (l’actuelle Hanoi) lorsque Ly Cong Uan monte sur le trône. Jusqu’au XVIIe siècle, le Daî Co Viet est gouverné par une série de dynasties dont les plus importantes étaient celles desTran (13′-14 ) et celle des Lee (15e-17c). Ces dynasties sont fondées par des chefs militaires qui s’appuient sur des clans. Au XVIIe siècle, le pays est divisé en deux. Le Nord est gouverné par les Seigneurs Trinh alors que le Sud est entre les mains des Seigneurs Nguyen.

Les frères Tay Son profitent de ces divisions pour attaquer les Trinh. Au début du XIXe siècle, le seigneur Nguyen Anh réunifie sous son égide le royaume qu’il renomme Vietnam pour bien signifier qu’il englobe les territoires de l’ancien An-Nam et du Viêt-Thuong (le Champa). En 1802, il se proclame empereur en montant sur le trône du dragon sous le nom de Gia Long (raccourci de Gia-Dinh, basse Cochinchine et de Thang-Long, capitale du Nord-Vietnam).
L’Empereur Ming Mang, son successeur, annexe définitivement le bas delta du Mékong en 1845. Se dessine alors le visage du Vietnam en tant qu’entité géo-historique avec sa mosaïque de peuples.

En 1867, le delta du Mékong, appelé Cochinchine, est transformé en colonie française. En 1887, la France réunit ses possessions du Sud-Est asiatique (Laos,Vietnam, Cambodge) dans une Union indochinoise. Le commerce se développe et l’Indochine est pour la France la seule de ses colonies qui lui rapporte un réel profit. Nguyen Ai Quoc, le futur Hô Chi Minh se rend en Chine où il rejoint le chef nationaliste Phan Boi Chau qui avait attiré de nombreux intellectuels vietnamiens hostiles à la colonisation française. Ils fondent ensemble « l’Association de la Jeunesse Révolutionnaire Vietnamienne » et demandent qu’une plus grande place soit faite aux élites indigènes et que l’on applique honnêtement les traités de protectorat.

En 1930, des grèves éclatent dans les plantations de coton et d’hévéas. Des attentats sont perpétrés à Hanoi. L’empereur Bao Dai revient au Vietnam (il était parti en exil en France) et instaure une monarchie constitutionnelle sous protectorat français.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*