Ho Chi Minh Ville et la région du delta du Mékong

Avec une population de 9 millions d’habitants, Hô Chi Minh-Ville est la plus grande ville du pays. Autrefois, elle était la fierté de l’Empire français. Depuis, elle a beaucoup perdu de son charme d’antan, à l’époque où elle s’appelait encore Saigon et où on la surnommait la « perle de l’Orient ».
Revenons sur son histoire. A l’origine, l’endroit s’appelait « Prey Nokor », ce qui signifie en khmer « la ville de la forêt ». Il s’agissait d’un petit port de pêche cambodgien. Ce n’est qu’au XVIIe siècle, avec l’arrivée des Annamites, que la ville est baptisée SÀIGON. Lorsque les Français s’en emparent en 1859, elle est déjà une place portuaire importante que les Portugais qualifient de « meilleur port du royaume de Cochinchine ».
En 1954, Saigon devient la capitale provisoire du Vietnam du Sud et est rebaptisée en 1976 Hô Chi Minh-Ville du nom du vainqueur communiste. Nombreux sont les Vietnamiens à continuer de la désigner par son ancien nom. Saigon est en fait le nom du district 1 de la ville. C’est le centre de Hô Chi Minh-Ville, avec ses monuments, ses hôtels et ses commerces.
« La ville de l’oncle Hô », résolument tournée vers l’avenir, joue un rôle majeur dans le dynamisme actuel du Vietnam en attirant les jeunes et les investisseurs étrangers. C’est aussi une ville de contrastes où tout le monde se côtoie, hommes d’affaires et moines, entre tradition et modernité.

Voir plus: voyage organisé nord vietnam | voyage ninh binh 1 jour | voyage au vietnam 10 jours | Circuit 21 jours au Vietnam |

HÔ CHI MINH-VILLE, LE « PARIS » DE L’ASIE
Les Français ont conquis Saigon en 1859. Comme Hanoi, ils l’ont aménagée en s’inspirant du modèle parisien. De l’époque coloniale, la ville a conservé quelques monuments. L’hôtel de Ville, avec ses macarons et ses guirlandes, est certainement l’un des plus beaux.
Non loin de là, l’hôtel des Postes a été construit en 1891 par les Français Alfred Foulhoux et HenriVildieu.A côté, l’opéra s’inspire de celui de Paris. Il a été inauguré en 1899. Sous le régime de Diem, cet édifice a été détourné de sa fonction en servant d’Assemblée nationale. Depuis la chute de Saigon en 1975, il a été reconverti en théâtre et peut accueillir plus de 800 spectateurs.
Mais le plus imposant de tous ces bâtiments est probablement la cathédrale Notre-Dame, de style néo-roman, située sur la place de Paris. Pour sa construction, les Français ont dépensé 2,5 millions de francs n’hésitant pas à faire venir de France les pierres et les armatures. Elle date de 1883. Ses deux tours, surmontées d’une flèche, atteignent une hauteur de 47 mètres. Avec ses arcs en plein cintre et sa rosace médiane, elle a fière allure.
Le Vietnam, avec 10 % de pratiquants, est le deuxième pays catholique d’Asie après les Philippines. Mais les Vietnamiens sont bouddhistes à 70%. Dans les rues de Hô Chi Minh-Ville, il n’est pas rare de croiser des moines bouddhistes réclamant une aumône, le bol à la main. Ils sont des modèles de vertu et de dénuement pour tous les Vietnamiens. Le bouddhisme, première religion du pays, est fortement influencé par celui de la Chine et de l’Inde. Il est entré au Vietnam au IIe siècle avec des moines venus d’Inde et de Chine. Mais ce n’est qu’au XIIe siècle que la religion devient officielle. Les Vietnamiens ont adopté en majorité le bouddhisme du Mahayana (le grand véhicule) venu de Chine, même si le bouddhisme du petit véhicule (Himayana) est égale-ment pratiqué dans le Sud duVietnam, essentiellement par la com¬munauté d’origine khmère.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*