Ho Chi Minh Ville et la région du delta du Mékong 3

VERS LE DELTA DU MÉKONG
Plus au Sud, en allant vers la frontière du Cambodge, on arrive dans l’ancienne contrée du Fu Nan, le premier royaume indianisé de la péninsule indochinoise. Au VIe siècle, le Fu Nan est conquis par un Etat vassal, le Chen La, qui donne naissance au IXe siècle au royaume des Khmers. Pendant longtemps, la région appelée Cochinchine par les Français a été peuplée par les Khmers. La colonisation française va favoriser des mouvements de migration de Chinois et de Vietnamiens vers le delta du Mékong.
La région est traversée par le Mékong, surnommé « le fleuve aux multiples dragons », l’un des plus longs fleuves du monde. Il prend sa source sur le plateau du Tibet et traverse la Birmanie, le Laos et le Cambodge avant d’arriver au Vietnam où il se divise en neuf bras principaux et en une multitude de bras secondaires avant de se jeter dans la mer de Chine méridionale. Surnommée « le bol de riz du Vietnam », cette région est l’une des plus fertiles de toute l’Asie du Sud-Est. Avec 36 000 km2 de rizières, la surface du delta du Mékong est deux fois plus grande que celle du delta du fleuve Rouge. Les terres sont rarement inondées et permettent deux à trois récoltes par an, fournissant en riz la majeure partie du pays. Les types de riz, riz flottant ou riz à double repiquage permettent de multiplier les récoltes.
Le climat est relativement clément, altéré seulement par l’arrivée de la mousson en mai. Pendant la saison des pluies, la pluie fine dite « pluie volante » ne tombe pas toute la journée et favorise la culture du « riz du cinquième mois ». En plus du riz, les paysans cultivent la canne à sucre, du soja, de l’arachide, des légumes et toute une quantité de fruits. Il n’y a qu’à se rendre sur les marchés qui bourdonnent de vie.
Dans les environs de Can Tho, on trouve les marchés flottants. Le plus grand et le plus vivant de tous, est certainement celui de Phung Hiêp. Il faut s’y rendre tôt le matin au moment où l’animation y est la plus intense. Des hordes de chapeaux coniques émergent remplis de fruits et de légumes. Les embarcations débordent de toutes sortes de fruits exotiques : ramboutans, noix de coco, pommes-cannelles, mangues, ananas, durians, figues, mangoustans, goyaves et le chom chom, une variété de litchi. Le durian est certainement le fruit préféré des Vietnamiens qu’on associe souvent à la fête.
Les couleurs éclatent de partout comme si un peintre de génie les avaient jetées au hasard sur une toile. Les marchés flottants du delta du Mékong sont insolites et exotiques. Les femmes vêtues de couleur pastel sont occupées à vendre leurs fruits et légumes dans les pirogues en bois qui glissent sur le fleuve Mékong, comme dans un merveilleux ballet. Les acheteurs et les négociants attendent sur les quais. Les produits agricoles cultivés et récoltés sont acheminés par voie navigable sur les canaux. Les habitants vivent dans leur bateau ou logent dans des maisons construites sur pilotis.

Voir plus: voyage organisé nord vietnam | voyage ninh binh 1 jour | voyage au vietnam 10 jours | Circuit 21 jours au Vietnam |
Quelques habitants ont construit leur maison sur pilotis. Les pontons sont parfois de véritables viviers où grossissent les poissons capturés sur le Mékong. L’aquaculture joue un rôle important dans l’économie vietnamienne. Les cages dans lesquelles s’ébroue le poisson-chat, appelé aussi « pangasius », se sont multipliées depuis dix ans. Le Vietnam est devenu, depuis quelques années, le spécialiste de l’élevage du poisson-chat qui est pour les habitants une véritable idole. Chau Doc est un enchevêtrement de maisons sur pilotis. L’eau du Mékong est, selon l’endroit, de différentes couleurs, tantôt couleur crevette, tantôt sable rose. Parfois le fleuve se rétrécit et, à certains moments, il est aussi large qu’un lac.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*