Hanoï et la baie de Ha Long 3

Dans une rue, des retraités portant le béret basque jouent aux cartes tandis qu’une jeune femme marche avec sous le bras des baguettes de pain à la Française. Certains parlent encore le français et lisent « Le Courrier de Hanoi », le seul journal en langue française.

ville Hanoi

Si vous vous rendez au Vietnam au mois de janvier ou de février, vous aurez sans doute l’occasion d’assister à la fête du Têt. Elle est célébrée dans tout le Vietnam le premier mois de l’année lunaire, c’est-à-dire le mois du Tigre. Ce moment de l’année correspond à la fin de l’hiver. Les arbres fruitiers refleurissent et les Vietnamiens aiment s’offrir des branches de pêcher ou d’abricotier en fleurs et des kumquats nains. Ce renouveau de la nature est aussi synonyme de renouveau pour les Vietnamiens. Si le premier jour du Têt se passe dans la tranquillité et la sagesse, on peut penser que l’année se passera dans l’harmonie. Par contre, si des conflits apparaissent et que cette première journée se passe dans la mauvaise humeur, les Vietnamiens pensent que cela influencera tout le reste de l’année. Les Vietnamiens sont très superstitieux et tous, qu’ils soient chrétiens, taoïstes, bouddhistes ou caodaïstes honorent leurs ancêtres. Sur les portes des maisons sont apposées des bandelettes de papier rouge : des vœux de bonheur, de longévité et de prospérité.

A voir : Vietnam voyages

La tradition veut que pendant la fête du Têt, on mange des gâteaux à base de riz gluant et de pois verts. Ces gâteaux appelés « bành dây » et « bành chung » sont ronds comme le ciel ou carré comme la terre et participent de cette symbolique sur l’univers. La cuisine vietnamienne est l’une des meilleures au monde. C’est aussi l’une des plus variées avec près de 500 plats différents. Le « pho » est la spécialité de Hanoi. Les Vietnamiens, riches et pauvres, sont très friands de cette soupe de vermicelles. Dans le Nord, la cuisine est souvent à base d’herbes aromatiques. Basilic, coriandre, aneth ou menthe se mélangent avec le poisson ou la viande apportant une multitude de saveurs. Les rouleaux de printemps sont également très appréciés. Le riz, comme dans toute l’Asie, est la nourriture de base au Vietnam. Il existe des dizaines de variétés de riz au Vietnam. Celui-ci peut être rond, long, parfumé ou glutineux. Il est cuit à la vapeur ou sauté et accompagne la plupart des viandes et des poissons. ‘ Le riz gluant teinté au jus de momordique est un plat très apprécié des Vietnamiens. Comme viande, les Vietnamiens dégustent lorsqu’ils le peuvent du porc, du poulet ou du bœuf. Mais ce sont surtout des amateurs de poissons et de crustacés. Le « cha cà » qui se traduit par « poisson du fleuve Rouge au curry » est la spécialité de Hanoi.

Sehen Sie mehr: Rundreise Vietnam und Badeurlaub | voyage 1 semaine Nord Vietnam | voyage ninh binh | Circuit vietnam autrement

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*